/ de /   Non classé / 0 commentaire

Informations

Bonjour à tous.
Ces courriers deviennent presque une habitude, déjà 15 jours de fermeture administrative , nous allons tous bien chevaux, poneys , monitrices, stagiaires moniteurs.
La fédération française d’équitation travaille avec les différents ministères afin de trouver des solutions pour que les centres équestres puissent sortir de cette crise avec le moins de dommages possibles. Vous avez pu voir et lire des publications sur les réseaux sociaux, ou sur le site de la ffe qui vont dans ce sens.
Comme à mon habitude je ne prend pas de décision sans avoir eu le temps de peser le pour et le contre. Je sais que vos chevaux, vos poneys vous manquent, vos moments de détente dans le club aussi.
Le protocole que propose la ffe est réfléchi pour l’ensemble des centres équestres de France,aussi bien pour celui dont les chevaux vivent H24 aux box, que pour celui ou les chevaux vivent H24 au pré. Celui ou il n y a pas de salarié, que celui ou il y a un grand nombre de salariés c‘est à chaque dirigeant d’utiliser le protocole et de le mettre en place dans sa structure en fonction de ses besoins , de ses capacités, du mode de vie des animaux mais aussi de son propre ressenti face à cette pandémie .

Notre club est privilégié, nous avons la chance d’être la fusion de 2 entreprises la partie Equitation Passion qui gère les chevaux, les enseignants et les leçons et la partie Agricole gérée par Sophie Jeannin propriétaire des murs: nourriture des chevaux , curage des box, mise à disposition des pâtures, elle nous permet d’être quasi autonome en foin et en paille, notre stock est fait pour l’année chaque année. Ce partenariat montre toute sa puissance aujourd’hui . Nous sommes 2 entreprises pour affronter la crise. Et nous sommes une famille de cavaliers, l’équipe de compétition s‘est auto-nommée “la famille des Boulets » pour aider notre club à rester solide.

Nos enseignants ne sont pas obligés de faire le nettoyage des écuries, elles sont habituellement là pour vos leçons, pour préparer des activités et pour chercher de nouvelles idées. En ce temps de confinement leur mission sera de garder vos chevaux et poneys en forme mais aussi de se garder en forme pour la reprise. D’autres parts, notre engagement dans la formation des Animateurs d’équitation avec le CFA de la FFE nous permet tous les 15 jours d’accueillir des élèves en formation professionnelle apte également à s’occuper de la cavalerie.

Toutes ces précisions pour vous expliquer qu’à mon sens nous n’avons pas besoin de prendre le risque d’accueillir des cavaliers au club et de risquer se contaminer. Je ne me sens pas non plus prête à porter la responsabilité d’un accident d’équitation. Une autre difficulté vient s’ajouter c’est de choisir qui peut venir qui ne peux pas, quel âge, quel niveau pour les cavaliers, le protocole parle de 6 cavaliers en même temps avec masque pendant la pratique au manège sans masque en carrière (mais recommandé).Nous n ‘avons pas le droit de faire de leçon juste de la surveillance ,cela me semble irréalisable pour la sécurité des enfants ou des cavaliers plus âgés mais débutant l’équitation de les laisser en autonomie.

J’ai pris la décision de ne rien changer à notre fonctionnement pour tout le mois de Novembre. Si la situation persiste et que nous ne pouvons pas reprendre notre fonctionnement habituel début décembre , je préparerai un retour dans les écuries d’une poignée de cavaliers pour Décembre lorsque les chevaux passeront plus de temps dans les box que dans les prés. Mais il est certain que si les monitrices ne peuvent pas faire de leçons et juste de la surveillance , je ne pourrai accueillir que des cavaliers étant parfaitement autonome et pouvant mettre en place une sortie en sécurité des équidés.
Je vous informerai de ma décision en tant voulu.

Restons unis dans cette épreuve, soyez prudent
Anne-Madeleine Schaeffer

PARTAGER SUR


Répondre