/ de /   Non classé / 0 commentaire

L’équitation « passion » pour tous !

Chez Equitation Passion, la passion n’est pas un vain mot. Anne-Madeleine Schaeffer y insuffle son amour du sport équestre depuis maintenant vingt ans. D’abord monitrice du club pendant dix ans, elle le rachète en 2010 à son instructeur. Depuis, elle est toujours restée fidèle à sa philosophie : la progression continue du cheval associée à la polyvalence du cavalier dans son dressage. Toujours pour servir cette vision, Equitation Passion  s’ouvre aujourd’hui à de nouveaux horizons afin de permettre à tous de découvrir le cheval autrement.

L’équitation, ce n’est pas seulement tourner sur la carrière et viser les championnats. Anne-Madeleine en est convaincue, c’est pourquoi en parallèle d’une école d’équitation traditionnelle (Dressage, CSO, Cross), elle a  ouvert de nouvelles sections d’activité plutôt inhabituelles en club : equifun, horseball, ride and run, ride and bike, tir à l’arc à cheval ou encore randonnées…des activités qui s’effectuent en petits panels. « Je n’avais pas envie de former les élites ! Loin de cette image d’Epinal du monde de l’équitation, j’aime faire découvrir et encourager l’apprentissage de chaque discipline. Ma structure est fondée sur l’école et l’amélioration de soi. Il ne faut pas écraser son potentiel en se limitant au dressage pur : parfois, un chemin parallèle peut également nous emmener vers une amélioration du couple cavalier-cheval. »

Pourquoi ce refus des lauriers et des championnats ? Une histoire de famille. Anne-Madeleine raconte : «  Je suis née dans une famille de cavaliers. Mon grand-père a créé la Société Hippique de Colmar et Vogelgrun, puis a été président du Tourisme Equestre en Alsace… mon patron plaisantait toujours en me disant que j’étais issue d’un bon élevage ! Jusqu’à mes 12 ans, je n’ai connu le cheval qu’en extérieur, au travers des balades…puis j’ai connu les centres équestres et un travail totalement différent du cheval. » Mais Anne-Madeleine se destine à l’enseignement : « Je voulais devenir professeur des écoles. Un jour, alors que je donnais un coup de main en poney club, j’ai eu la révélation en remplaçant un formateur dans le manège : elle était là, ma vraie vocation. » Pédagogie un jour, pédagogie toujours : Anne-Madeleine sera professeur en centre équestre. Elle aime transmettre « aux quadrupèdes comme aux bipèdes ! » Son chemin la mènera jusqu’à Equitation Passion, à Chèvremont.

Pourquoi développer des disciplines considérées comme moins nobles que le dressage ? « Je tiens de mon papa un intérêt pour le western, l’attelage… en fait, je n’ai jamais eu de verrou quant à la pratique équestre. Ma fille a encore décuplé ce phénomène : elle m’a fait découvrir l’intérêt du travail à pied, pratique les disciplines olympiques, mais aussi l’équitation western, l’attelage et adore les randonnées équestres. En observant mes cavaliers, j’ai réalisé que des réflexes qui me paraissent évident ne le sont pas pour une personne qui n’a pas grandi dans l’univers du cheval. En leur faisant découvrir des activités extérieures, beaucoup prennent confiance en eux et en leurs capacités, et finissent par se tourner naturellement vers le dressage. »

Chez Equitation Passion, les cavaliers touchent à tout. Apprendre en s’amusant : les compétences se développent, sans que l’on s’en rende forcément compte, au travers d’activités plus ludiques pratiquées en dehors de la carrière et du classique saut d’obstacles. Les anecdotes fusent : «Il y a 5 ans, j’ai attrapé un poney au « lasso »…, pas du tout prometteur. Avec un jeune cavalier, on l’a débourré et dressé  jusqu’à aller aux championnats de France western. Le couple a été au-dessus du lot tout au long du championnat avec une première place et trois secondes places : nous avons mesuré le chemin parcouru. Aujourd’hui, ce cavalier monte à cheval en classique et en western comme un chef. » Preuve que parfois, sortir des sentiers battus permet de développer ses qualités de cavalier. Il y a aussi cette dame de 65 ans, qui n’avait pas monté en club depuis des années et a fini en championnat de France.  « Avec toutes ces belles histoires, j’ai de quoi écrire un livre ! », sourit Anne-Madeleine.

L’équitation pour tous ? « Mais oui ! » martèle Anne-Madeleine, qui s’efforce de s’adapter à tous. Des bouts de chou… aux adultes qui n’ont jamais pratiqué. « J’ai accueilli 10 adultes à la rentrée, qui n’avaient jamais fait de cheval. » Au sein du club, un sentiment d’appartenance se crée, tout autant que se tisse un fort lien social entre les générations présentes au club. S’intégrer dans une telle structure est une expérience valorisante et souvent récompensée par une belle reconnaissance : une bienveillance voulue et encouragée par Anne-Madeleine, chantre de l’ouverture d’esprit. Finalement, ce petit plus humain, cette petite lumière qui s’allume : « les gens viennent pour ouvrir la soupape ! »

Comment résumer l’état d’esprit chez Equitation Passion ? « Le tas de fumier à l’entrée du club, voilà notre philosophie ! » sourit Anne-Madeleine. « Il ne faut pas oublier que l’équitation reste une activité agricole, où l’on se salit. Malgré nos magnifiques installations, nous préservons une certaine forme d’authenticité. » Une philosophie sans pression qui porte ses fruits : plusieurs champions sont sortis du club. La preuve que de jolies fleurs peuvent pousser sur un tas de fumier…

Résultats Lamotte-Beuvron 2019 :

  • 7ème en Club 1 CCE
  • 4ème en équipe Equiathlon
  • 2ème en Tir à l’arc à Cheval Club 3
  • 6ème en Ride and Run Club 2
  • 1er en Western Pleasure Poney
  • 2ème en Horsemanship Poney Western
  • 2ème en Trail Poney
  • 2ème en Reining Poney
  • 2ème en Trail in Hand Poney
  • 2ème en ranch trail club 1
  • 6ème en trail club 1

 

PARTAGER SUR


Répondre